top of page

L’ART DE LA THÉRAPIE PAR L'EAU !

Nous cherchons tous à être en paix avec nous même.

Nous cherchons tous l’amour en nous.

Pour y arriver chacun cherche et expérimente, tout au long de sa vie, des méthodes, des pratiques qui vont lui apporter plénitude et calme intérieur et qui, parfois même, lui procureront de la joie.


Courir, Méditer, Pratiquer le Yoga ou le REIKI, Marcher,,...La liste est infinie.


C’est vrai, nous avons à notre disposition un panel incroyable d’activités nous permettant de libérer nos tensions pour enfin accéder à notre paix intérieure.

Que ce soit, uniquement le temps de la pratique ou de manière quasi permanente si notre art de vivre est en parfaite osmose avec la philosophie de la dite activité, nous sommes tous en quête de cette paix.


Je ne vais pas vous parler d’une de ces pratiques, aujourd’hui, car si vraiment vous voulez des infos sur le Yoga, le Reiki ou la course à pied, beaucoup d’articles très intéressants existent, rédigés par des experts en la matière (ce qui n’est absolument pas mon cas :-) ).


De quoi vais-je vous parler, alors?


Je vais vous parler de ce qui me calme depuis que je suis toute petite.

Je vais vous parler de ce que j’aime faire depuis toujours.


C’est une PRATIQUE, euh non en fait, c’est plutôt une PHILOSOPHIE, euh non en fait c’est plutôt un ÉLÉMENT FONDAMENTAL de mon existence !

Sans elle, je ne serais pas moi même.

Je l’aime.

Cet AMOUR qui vit en moi, je le tiens de mon père et je l’ai moi-même transmis à ma fille. Je vous parle de


L’AMOUR DE L’EAU


L'eau, élément fondamental de mon existence, tant sur le plan BIOLOGIQUE (comme vous, d’ailleurs, car elle nous constitue à plus de 60% ) que sur le plan ENVIRONNEMENTAL.

J’aime :


L’eau qui coule dans son lit et qui effleure les pierres qui font son écrin.

L’eau qui roule sur le sable au rythme des vagues, muée par les forces puissantes de la Terre.

L’eau qui ondule, dès qu’une feuille se pose à sa surface.

L’eau qui attend paisiblement dans une cuve naturelle et qui sert de refuge à un écosystème à la fois riche et mystérieux.


L’eau sous toutes ses formes me calme instantanément.

Mais il y a une de ces formes qui me fait voyager à chaque fois que je la croise :


LA RIVIÈRE


Le temps s’arrête quand je croise le chemin d’une rivière; Que ce soit un ru ou un fleuve, c’est à chaque fois la même chose, je ne peux pas m'empêcher de m'arrêter et de regarder.

Je cherche la vie en elle.

Mes yeux deviennent ceux d’un martin pêcheur qui scrute et je scrute car je suis hypnotisée.


Je peux rester des heures assise à la regarder et rêver.

Je rêve à mon bouchon qui coule à la surface de l’eau et qui commence une danse. Je rêve de le voir s’enfoncer par une force puissante et disparaître dans les noirceurs des profondeurs.

Et oui je pêche. Je pêche au coup et depuis toujours.

Je pêche et je relâche immédiatement chacune de mes prises car mon but n’est pas celui d’une prédatrice. C’est ce que l’on appelle la pêche NO KILL.

Quand je pêche, je cherche à voir si l’animal que je suis serait capable de trouver de la nourriture, si un jour cela devenait nécessaire.

Quand je pêche, je teste mes savoirs et mes intuitions sur l’environnement que j’ai devant moi.

Quand je pêche, je suis dans la contemplation de ce monde mystérieux caché sous la surface. Cette surface de l'eau est incroyable tout de même !

Elle est comme un miroir. La nature a créé un miroir naturel et tout ce qui se passe au-dessus se reflète telle une barrière nous empêchant de voir ce qui se passe en dessous.


J’adore être assise au bord de l’eau, attendre et regarder.


Je ne suis pas de celles qui font des concours de pêche ou qui pêchent au milieu d’une foule de gens. Non, quand je pars à la pêche, je cherche un spot isolé de tout. Je m’assure que rien ne viendra perturber cette connexion vitale que je cherche à créer avec la nature. Quand j’ai trouvé l’emplacement idéal pour ma pratique et que l’univers me fait comprendre que c’est là que je dois poser mes cannes alors je pose mon campement. Je sors ma toile à pique nique, je déplie mon matériel, je m’assois et je commence MON MOMENT. Mon moment d’animal dans son environnement. Tous mes sens sont en éveil. Je regarde, je sens, je touche, je respire comme si j’étais ce martin pêcheur en quête de son poisson.


J’espère que vous ne serez pas choqué par cette activité mais dans ce blog j’ai décidé de parler de tout ce que je connais qui fait du bien alors comprenez qu’il m'était impossible de ne pas parler de l’eau et de ce que je fais quand je suis à ses côtés.


Et vous, quelle est la “thérapie naturelle" à laquelle vous aspirez?



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page